LE CLUB DES ACTEURS DE LA PERFORMANCE PUBLIQUE

Partager

Créateur de solutions digitales métier, Klee accompagne le Secteur Public dans sa modernisation afin de mieux satisfaire les attentes de ses agents, des citoyens et des entreprises.

 

Plus de 60% de leur chiffre d’affaires est réalisé dans le secteur public auprès des services de l’Etat, d’établissements publics et des collectivités. Leurs équipes dédiées sont ainsi en mesure de capitaliser et partager les meilleures pratiques pour anticiper et répondre aux besoins du secteur public pour l’accompagner dans sa transformation. Ils accompagnent et aident les acteurs du secteur public depuis plus de 30 ans à relever leurs défis en couplant maîtrise des enjeux métiers spécifiques aux administrations et technologies innovantes.

 

Rencontre avec Alain Garnek, directeur commercial de Klee Group, spécialiste de la création de solutions numériques métier sur mesure et nouveau membre du Club des acteurs de la Performance publique. Il revient notamment sur l’expertise de Klee dans le domaine du secteur public et sur son accompagnement de ce dernier dans la transformation publique.

Klee Group sera représenté par Michel Kermagoret, directeur des opérations Conseil.

► Retrouvez toute l'actualité de Klee Group 
► 2 min pour découvrir Klee Group
► Découvrez le livre blanc consacré au Change Management réalisé par Klee Group 

2 min

Agissons pour un numérique inclusif !

C’était en 1996, à une époque où Internet s’appelait « les autoroutes de l’information ». 
Et certains pressentaient déjà la menace d’une fracture numérique. 
25 ans après ce discours, nous devons constater qu’en France la fracture numérique ne s’est jamais aussi bien portée, amplifiée par une dématérialisation à marche forcée de l’administration, amplifiée aussi par la COVID. Internet est devenu un outil indispensable à la population pour accéder à la santé, à ses droits, à l’emploi, à l’éducation…
 

Mais les chiffres sont froids et 14 millions de Français se disent « éloignés du numérique », ils n’utilisent pas ou peu internet et se sentent en difficulté avec ses usages.
L’inclusion numérique c’est garantir l’accès de tous aux services publics, à la santé, à l’éducation et favoriser le retour à l’emploi. Il est temps d’agir !

En tant qu’acteur du numérique, il nous faut comprendre cette « fracture numérique » pour avoir la capacité d’imaginer et de proposer des solutions qui favorisent l’inclusion.

PANG ! 

« Points d’arrêts non gérés », derrière ce détonnant acronyme de la SNCF, se cache la disparition des distributeurs automatiques de billets de train dans de nombreuses gares qui deviennent ainsi des PANGs.
Or de nombreux usagers de la SNCF se trouvent dans l’incapacité de se procurer un titre de transport avant de monter dans le train. Car pour cela il faut non seulement un ordinateur ou bien un smartphone mais aussi savoir naviguer sur internet pour commander un billet en ligne. 
Et ces usagers démunis doivent donc subir une majoration financière voire acquitter une amende pour fraude : Pang Pang !

Cette situation a été dénoncée par la défenseure des droits, Mme Claire Hédon le 30 juin 2021.  

« Ne pas offrir d’alternative à l’achat de billets dématérialisés est ainsi susceptible de constituer une discrimination à l’égard de certains usagers en situation de handicap, dont le Défenseur des droits a constaté dans son rapport précité qu’ils étaient bien souvent les laissés pour compte de la dématérialisation ».
Le 1er octobre Mmre Hedon revenait sur les difficultés d’accès aux droits et discriminations des plus de 65 ans : une réalité qui peine à être reconnue 

« Près d’un quart des personnes âgées de plus de 65 ans déclarent être confrontées à des difficultés dans la réalisation de leurs démarches administratives. Ces difficultés sont davantage rapportées par les personnes en situation de dépendance, de précarité financière ou en situation d’illectronisme [1].  Ce dernier résultat souligne l’impact de la dématérialisation sur l’accès aux services publics par cette catégorie de population, dont 30 % indiquent ne pas disposer d’un accès à Internet à leur domicile. »

Illectronisme le mot est lâché. Il est accompagné d’un renvoi vers une définition en bas de page. Ce mot est en effet tellement ignoré, tellement méconnu qu’il est nécessaire de l’expliquer. 
Je reprends la définition donnée sur le site : l’illectronisme désigne le fait de ne pas posséder les compétences numériques de base (envoyer des courriers électroniques, consulter ses comptes en ligne, utiliser des logiciels, etc.) ou de ne pas se servir d’Internet (incapacité ou impossibilité matérielle).
 

Retrouvez la suite de cette tribune ici 

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×