Partager

1 min
1 min

Aux urnes !

La participation et le résultat de dimanche en diront beaucoup sur notre vitalité démocratique et institutionnelle.

Que retiendra-t-on de cette campagne présidentielle unique et insaisissable ? Évidemment le résultat de dimanche, alors que l’écart reste serré et incertain entre 2 finalistes que les agents publics ne parviennent pas à départager – les intentions de vote des fonctionnaires sont parfaitement équilibrées, 50-50, selon notre sondage exclusif Acteurs publics-Ifop publié jeudi. On retiendra aussi le niveau de la participation, qui dira beaucoup de notre vitalité démocratique et institutionnelle.

On retiendra encore l’écart entre les 2 finalistes, qui guidera le choix de celle ou celui qui occupera bientôt le poste de Premier ministre. Un prochain chef du gouvernement qui sera sur un strapontin jusqu’aux résultats des élections législatives de juin, rappelle pour la newsletter Débats et Idées Delphine Dulong, professeure des universités et auteure de l’ouvrage Premier ministre.

On retiendra enfin que les enjeux de transformation publique n’ont pas infusé dans le débat politique, focalisé sur le pouvoir d’achat, mais qu’ils n’en restent pas moins centraux.

Une méthode de transformation de l’action publique repensée devra associer pleinement les agents et contribuer à « réparer » la fonction publique.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen savent qu’ils devront, en cas d’élection, s’atteler à une réforme ambitieuse de l’action publique dans le quinquennat à venir, confirme le chercheur Gildas Tanguy. Certainement que la méthode pour transformer l’action publique changera, affirme-t-il – ce qui est une nécessité.

Moins verticale. Plus ouverte aux synergies – vers le monde associatif, universitaire, privé… –, aux coconstructions au sein des administrations comme avec les citoyens, et davantage dans la proximité. Une nouvelle méthode pour transformer, après celles qui ont porté la RGPP, la MAP et Action publique 2022. Une méthode repensée qui devra associer pleinement les agents publics et contribuer à “réparer” une fonction publique dont les agents ne s’étaient jamais autant tournés vers les votes extrêmes.

Les dernières actualités

Partager cet article

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×