LE CLUB DES ACTEURS DE LA PERFORMANCE PUBLIQUE

Partager

Partenaire de confiance des organismes publics depuis de nombreuses années, Red Hat propose un large éventail de solutions Open Source pour aider les organismes publics à accélérer l'innovation en unifiant les individus, les processus et les technologies.

 

Premier éditeur mondial de solutions Open Source, Red Hat s'appuie sur une approche communautaire pour fournir des technologies Linux, de cloud, de conteneurs et Kubernetes hautes performances. Il aide les acteurs publics à standardiser leurs systèmes sur plusieurs environnements, à développer des applications cloud-native ainsi qu'à intégrer, automatiser, sécuriser et gérer des environnements complexes grâce à des services d'assistance, de formation et de consulting reconnus.

 

Red Hat est représenté au sein du Club par Thomas Belarbi, Strategy & Business Development - Secteur Public.

2 min

La France fer de lance d’une stratégie Open Source européenne

À l’occasion de la 8e conférence EU Open Source Policy Summit, début février, la France a défendu sa vision d’une collaboration renforcée entre les États membres sur l’adoption de l’Open Source. Thomas Belarbi, responsable stratégie et développement Secteur Public chez Red Hat France, souligne les potentialités de l’Open source pour les organisations publiques.

Si je ne devais retenir qu’une seule phrase de l’intervention d’Amélie de Montchalin à l’EU Open Source Policy Summit – le 4 février à Bruxelles – ce serait indubitablement celle-ci : « Nous devons nous assurer de ne pas trouver 27 fois la solution au même problème ». Pour la Ministre française de la Transformation et de la Fonction publiques, toutes les administrations des 27 font face aujourd’hui aux mêmes défis de modernisation. Du travail à distance des agents à la digitalisation des services en passant par la sécurité des données, les membres de l’Union européenne sont en quête de transparence, de souveraineté et de qualité dans leurs efforts de transformation numérique. Et l’Open Source a des réponses à apporter pour chacune de ces problématiques.

Comme l’a souligné Hans Roth, vice-président senior et directeur général EMEA de Red Hat, lors de la keynote de l’événement, la France est pionnière dans l’utilisation des technologies et des méthodes Open Source et a déjà démontré à plusieurs reprises la capacité du logiciel libre à répondre aux besoins des administrations. Le système d’identification France Connect, qui sert à se connecter aux services publics, l’algorithme de calcul de l’impôt sur le revenu, ou encore l’application TousAntiCovid, ont par exemple vu leur code source publié. Et dans le cadre du plan France Relance, une enveloppe de 30 millions d'euros sera consacrée au développement des logiciels libres dans les collectivités territoriales.

Enclencher une dynamique de collaborations européennes

La présidence française du Conseil de l’UE est maintenant l’occasion d’aller plus loin et d’enclencher une dynamique de collaboration à l’échelle européenne sur l’adoption de l’Open Source et la création de communs numériques. La ministre a été claire : « Il n’y pas de raison pour qu’une solution qui fonctionne dans un État membre ne fonctionne pas dans un autre. Nous devons favoriser le partage des bonnes idées et des bons outils pour créer des solutions communes ». Chez Red Hat, nous nous inscrivons évidemment pleinement dans cette démarche. Collaboration et partage sont des valeurs fondamentales de l’Open Source. Utiliser des solutions ouvertes est une première étape nécessaire, mais c’est bien dans la contribution des acteurs et l’investissement au sein d’une communauté que l’ouverture prend tout son sens et délivre ses plus grands bénéfices en termes d’innovation.

Les six prochains mois constituent une réelle opportunité pour l’UE de mettre le cloud computing, l’edge ou encore l’intelligence artificielle au service de la performance de ses administrations. Nous sommes impatients de travailler encore plus étroitement avec la France et les autres gouvernements qui partagent cette même vision de la souveraineté numérique européenne pour les aider à obtenir plus d'ouverture, de contrôle, d'équité et de transparence. Red Hat est prêt à partager son expérience et son savoir-faire sur la façon d'innover avec l'Open Source pour concrétiser cette vision.

Thomas Belarbi
Biographie Thomas Belarbi

Architecte de métier pendant 12 ans chez Sopra Steria, où il s’est spécialisé dans le secteur public, Thomas Belarbi a rejoint l'équipe commerciale de Red Hat pour continuer à soutenir la transformation du Cloud de l’État français par l'innovation et la transparence de l'Open Source.

 

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×