Club Performance publique

Partager

Amazon Web Services (AWS) est une plateforme de services de cloud sécurisée, qui met notamment à disposition de la puissance de calcul et des fonctionnalités de stockage de base de données et de diffusion de contenu pour aider les entreprises à se développer en leur permettant d’ajuster leurs ressources matérielles et logicielles de manière dynamique et transparente en fonction de leurs besoins.  Découvrez comment des millions de clients exploitent actuellement les produits et solutions du cloud AWS pour concevoir des applications sophistiquées, avec une flexibilité, une évolutivité et une fiabilité exceptionnelles.

Amazon Web Services est représenté par Erick Jan Vareschard, directeur secteur public.

4 min

Le Machine Learning au service du secteur public

Rencontre avec Erick Jan-Vareschard, directeur du secteur public d'Amazon Web Services.

Pourquoi pensez-vous que les organisations publiques devraient utiliser les technologies de Machine Learning ?

Chez Amazon Web Services (AWS), nous pensons que toutes les organisations publiques peuvent utiliser l’apprentissage automatique (Machine Learning) pour remplir au mieux leurs missions et servir efficacement les citoyens. Ces technologies offrant un traitement plus rapide et plus précis d’un nombre considérable de données, permettant aux institutions d’affiner leurs prises de décision et de gagner en rapidité d’action. Le Machine Learning peut être intégré à tous les aspects du fonctionnement d’un pays : économie, qualité de vie, santé, éducation, sécurité, transports et bien d’autres domaines.

A titre d’exemple, pour permettre aux organisations publiques de tirer le meilleur de la technologie, la formation est un élément essentiel. C’est pour cela qu’AWS s’est engagé, en partenariat avec l’incubateur de politiques publiques de Sciences Po, à accompagner les étudiants dans l’utilisation de ces technologies afin de les aider à mettre en oeuvre des projets qui visent à résoudre les préoccupations des citoyens, des administrations et des entreprises, et ce au travers de prototypes novateurs, opérationnels et tournés vers les usagers.

Comprenez-vous les préoccupations des usagers concernant l’éthique de l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) et du Machine Learning (ML) dans l’espace public ?

Oui. Il s’agit de questions importantes auxquelles nous devons tous réfléchir, en particulier lorsqu’il s’agit de l’utilisation du machine learning dans le secteur public. Les dirigeants d’Amazon passent beaucoup de temps sur les questions d’équité et d’égalité. C’est parce que ces questions nous tiennent à coeur que nous discutons également régulièrement avec nos clients, des chercheurs, des universitaires, des décideurs et d’autres acteurs de l’écosystème pour nous assurer d’exploiter au mieux les bénéfices de cette technologie tout en veillant à ce qu’elle soit utilisée de manière équitable et responsable.

Il devrait y avoir un dialogue ouvert, honnête et sérieux pour s’assurer que la technologie est appliquée de manière appropriée et est continuellement améliorée. Chez AWS, nous consacrons d’importantes ressources pour offrir une technologie de haute précision minimisant les biais, notamment en utilisant des ensembles de données de formation qui reflètent la diversité des genres, des ethnies, des cultures et des religions. Nous nous engageons également à informer nos clients sur les meilleures pratiques et à garantir des perspectives diverses dans nos équipes de développement. Nous continuerons à travailler avec des partenaires de l’industrie, du gouvernement, des universités et des groupes communautaires sur ce sujet, car nous avons la conviction que l’intelligence artificielle et le machine learning peuvent avoir un impact particulièrement positif sur la société.

AWS s’est d’ailleurs engagé à relever le défi « Objectif IA » mené par l’Institut Montaigne (think tank indépendant) et l’un de nos clients, OpenClassrooms (leader français de la formation en ligne) en partenariat avec la Fondation Abeona (association qui défend l’équité dans la science des données). Il a pour ambition de former au moins 500 000 personnes aux fondamentaux de l’IA (définition, applications concrètes, regard critique, etc.). Adressé au grand public, ce programme de formation en français est accessible à tous gratuitement sur le site d’OpenClassrooms, sans aucun prérequis.

Le Machine Learning en est encore à ses débuts, mais les clients d’AWS tirent déjà une réelle valeur de nos services, la technologie ayant joué un rôle déterminant dans plusieurs cas d’utilisation tels que la recherche d’enfants disparus, l’étude des changements climatiques, le développement d’applications éducatives, l’amélioration des soins de santé, mais aussi pour faire progresser la recherche et bien plus encore.

Avez-vous observé un changement dans l’utilisation des technologies de ML par les organisations publiques pendant la pandémie ?

Avec la crise de la COVID-19, le potentiel du Machine Learning s’est confirmé, notamment pour aider les gouvernements, les instituts de recherche et de santé publique et les ONG à gérer la quantité phénoménale de données produites sur la COVID-19, et leur permettre de prendre des décisions éclairées et sauver plus de vies. L’analyse et le ML se révèlent être les outils les plus rapides et les plus précis pour collecter, stocker et traiter ces informations, alors qu’il serait impossible de le faire manuellement au même rythme. La technologie de Machine Learning joue un rôle important en aidant les chercheurs à étudier le virus et à développer des traitements efficaces, y compris un vaccin potentiel.

Les gouvernements du monde entier ont dû fournir des services publics vitaux et expérimenter les technologies numériques à une échelle encore jamais vue. Alors que les citoyens se tournaient vers les services de santé publique, les établissements d’enseignement et autres organisations du secteur public pour obtenir de l’aide pendant la crise, ils se heurtaient souvent à des systèmes informatiques surchargés et obsolètes. Cependant, de nombreux acteurs publics se sont rapidement adaptés et ont mis en oeuvre des solutions innovantes qui ont aidé les usagers à accéder à des ressources cruciales. Dans le domaine de la santé par exemple, l’utilisation de chatbots basés sur le Machine Learning s’est démocratisée. Une startup française, Clevy.io, a permis aux citoyens, avec sa technologie de chatbot hébergée sur AWS, de trouver plus facilement les communications officielles du gouvernement sur la COVID-19. Alimenté en temps réel par des informations du gouvernement français et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le chatbot évalue les symptômes connus et répond aux questions sur les politiques gouvernementales.

A propos de Erick Jan-Vareschard

Erick Jan-Vareschard est directeur du secteur public d’Amazon Web Services (AWS) en France. Il a quinze ans d’expérience dédiés à l’accompagnement des organisations publiques dans leur transformation numérique, successivement chez Cisco, Symantec et, depuis 2016, chez AWS.

Pour en savoir plus sur AWS Public Sector en France : aws.amazon.com/fr/government-education/

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×