3 min
3 min

Le Maroc interdit les documents administratifs en français

Le Premier ministre marocain, Saadeddine Al Othmani, vient d’adresser une circulaire à tous les hauts fonctionnaires du pays, leur demandant de n’utiliser que l’arabe et l’amazigh (berbère) dans la rédaction des correspondances, des ordonnances, des contrats et de tous les autres documents administratifs, qu’ils soient internes ou publics.

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×