2 min
2 min

Le Maroc veut renforcer sa loi sur les données personnelles

Le ministre d’État chargé des Droits de l’Homme estime que le cadre législatif actuel est encore fragile et ne permet pas aux usagers des services publics d’avoir le contrôle sur leurs données.

Mustapha Ramid, ministre marocain chargé des Droits de l’Homme et des Relations avec le Parlement.

Partager cet article

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×