2 min
2 min

L’exécutif pointe une “opposition artificielle” du Sénat à la réforme de la haute fonction publique

Le Sénat “met en scène une opposition complètement artificielle plutôt qu’une opposition substantielle avec quelque chose de concret à proposer”, estime l’entourage de la ministre de la Fonction publique, Amélie de Montchalin, avant l’examen de la proposition sénatoriale visant à permettre l’examen de la ratification de l’ordonnance du 2 juin dernier.

La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin.

Partager cet article

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×